Formation Facilitation Graphique

Ma première rencontre avec la facilitation graphique survint lors de l’événement Agile Grenoble, en 2012. A cette occasion, j’ai pu admirer la fresque réalisée par Nicolas Gros. Je fus réellement impressionné par cette oeuvre et très interrogatif sur le rôle que pouvait avoir un tel support en termes de communication. Puis j’ai quelque peu laissé ce domaine de côté, me promettant d’y revenir lorsque l’occasion se présenterait. Et c’est en ce début février qu’Ekito a eu l’excellente idée d’organiser une formation à la facilitation graphique avec pour formateur Romain Couturier.

agile

Ce fut tout d’abord un plaisir de revoir Romain Couturier. Je conseille à toute personne intéressée par l’agilité d’écouter ses conférences, toujours très riches d’enseignements.

Cette fois-ci, Romain venait sur Toulouse afin de dispenser une formation de deux jours sur les bases de la facilitation graphique. Je n’ai pas hésité un seul instant à m’inscrire, voilà une réelle opportunité de découvrir cette discipline naissante.

Très vite, Romain crée un cadre bienveillant, mettant en confiance tous les participants et répétant qu’aucun prérequis n’est nécessaire en termes de compétences graphiques. Bref, nul besoin de savoir dessiner pour apprendre ni même dominer le sujet !!!

En effet le sujet principal n’est pas le dessin mais la facilitation. Comment mieux communiquer autour de sujets complexes, compliqués, apparemment inextricables. C’est là l’enjeu de la facilitation graphique. Cela me conforte sur la façon dont j’appréhende la communication car sur des sujets compliqués, j’ai souvent ressenti ce besoin de dessiner les divers éléments en jeu, de voir la façon dont ils s’articulent afin d’obtenir une vision globale et ainsi pouvoir échanger.

agile

Au cours de la première journée, Romain nous livre les clés de la facilitation qui sont l’écoute, le dessin, et les liens (l’architecture). Et ensuite premier exercice… là on se lance réellement avec son binôme… Oups !!! Pas si facile ce premier atelier mais la difficulté n’est pas forcément là où on le croit… et surtout le bénéfice immédiat est le passage à l’écoute active ! Cela est bien réel et j’ai pu immédiatement le ressentir.

Ces deux jours se dérouleront avec un rythme adéquat à l’assimilation des différentes notions, et surtout avec une bonne alternance entre théorie et ateliers. Des ateliers que vous pouvez également mettre en pratique dans votre quotidien comme celui-ci intitulé “devenez des voleurs de pictogrammes”.

Au terme de ces deux jours de formation, on bénéficie d’une bien meilleure compréhension de cette discipline et on se dit qu’effectivement il y a d’indéniables avantages dans le domaine de la facilitation mais pas uniquement sur cet axe. Convaincu, je me suis promis d’appliquer cette méthode, pour la prise de notes personnelles lors de futures conférences, dans la rédaction de synthèses qu’il me faudra réaliser et probablement au cours des formations que je dispenserai. Si vous souhaitez acquérir une grande compréhension de la discipline et repartir avec tous les fondamentaux, je ne peux que vous conseiller de suivre cette formation pour vous lancer.

blogroll

social